Blog

Comment poser du parquet ?

Revêtement de sol classique et esthétique, le parquet reste couramment utilisé en aménagement intérieur. Découvrez toutes ses spécificités en lisant cet article.

Les conditions nécessaires pour permettre la pose de votre parquet :

 – La surface à recouvrir doit être impérativement planepropre et parfaitement sècheL’humidité de votre support devant être inférieure à 3%, il faut absolument procéder à la vérification préalable du taux d’humidité présent dans votre sol à l’aide d’une sonde hygrométrique ;

– Au moins 48 heures avant la pose, votre parquet doit être entreposé dans la pièce à parqueter. Pour ce faire, laissez votre revêtement à plat dans son emballage d’origine. Le paquet doit être ouvert juste avant de débuter l’installation de votre revêtement. Notez que pour cet ouvrage, vous devrez être prêt à rester des heures accroupi. En effet, la mise en place du parquet demande minutie, rigueur et patience, le tout dans une posture particulièrement incommodante.

La pose clouée est une technique d’installation traditionnelle exclusivement réservée aux professionnels du bricolage. Cette méthode s’applique aux revêtements en bois massif ou encore aux parquets contrecollés. Elle ne convient pas aux sols pourvus d’un système de chauffage. Le revêtement de sol est mis en place sur des pièces de charpente appelées solives, structures soutenant le plancher.

Pour les pièces du rez-de-chaussée, il convient de clouer le parquet sur des lambourdeselles-mêmes fixées à des solives. Lorsque vous souhaitez assurer le confort acoustique au sein de votre demeure, privilégiez une pose sur lambourdes flottantes, elles-mêmes positionnées sur une chape de ciment. Dans tous les cas, une surélévation du sol d’au moins 50 mm est nécessaire. Couramment utilisée pour les parquets en bois massif de 10 à 20 mm d’épaisseur, la pose collée est adaptée à l’installation de revêtements contrecollés pour assurer confort et durabilité. Cette technique est compatible avec les systèmes de chauffage au sol et élimine les risques de déformation des lames. Ce type de parquet peut être collé sur de nombreux types de supports tels quel le marbre ou le carrelage. Pour assurer la réussite de cette mise en place, il est important de respecter un temps de séchage de 24 heures minimum. La pose flottante quant à elle constitue la seule et unique façon de poser un parquet stratifiéRapide, cette technique d’installation facilite grandement les travaux de rénovation. Notez que vous pouvez également utiliser ce procédé pour mettre en place un revêtement contrecollé.

Les outillages nécessaires pour réaliser la pose de votre parquet sont :

– Un cloueur réservé à cette utilisation. Cet outil est indispensable dans le cas d’une pose cloutée et vous permet d’effectuer vos travaux efficacement sans abîmer vos lames. Vous aurez aussi besoin de clous à tête plate ou tête d’homme ainsi que d’un chasse-clou ;
– En ce qui concerne la pose collée, la colle pour parquet est évidemment requise. Munissez-vous également d’une spatule crantée ou dentelée ;
– Pour la pose flottante, une simple barre d’assemblage réservée à cet effet est nécessaire. Elle vous servira à caler et à fixer les lames contrecollées avec précision.